Parodontite et autres maladies secondaires – les liens

À côté du diabète sucré ou les maladies cardiaques coronariennes, plusieurs indices suggèrent un lien entre la parodontite et d’autres maladies dont les pneumonies, les maladies rénales, les maladies tumorales et la maladie d’Alzheimer.

De divers indices démontrent l’existence d’un lien entre les infections parodontales et de nombreuses maladies systémiques. La concentration de bactéries parodontopathogènes multiplie jusqu’à 7 fois le risque de pneumonie chez les personnes âgées nécessitant des soins. Chez les patients souffrant d’insuffisance rénale chronique, il est prouvé que le risque de mortalité est nettement supérieur en cas de maladie parodontale. Selon une étude récente, il apparaît que la parodontite peut aussi être associée à la déchéance cognitive chez les patients Alzheimer.

Le lien entre les maladies cancéreuses et la parodontite fait l’objet actuellement d’études approfondies. Les premières études laissent supposer qu’une maladie parodontale profonde s’accompagne d’un risque nettement accru de tumeurs des poumons, du pancréas ainsi que de la tête, du cou et de l’œsophage. Les bactéries de la parodontite telles que P. gingivalis et F. nucleatum peuvent stimuler le développement de la tumeur par l’interaction directe avec les cellules épithéliales. Ces nombreux liens indiquent clairement que le traitement de la parodontite est un enjeu qui dépasse le cadre des soins dentaires classiques. Il est d’autant plus important que les dentistes, les médecins généralistes et les patients aient connaissance du problème et coopèrent efficacement.