Parodontite – le diagnostic

Pour permettre une réaction mesurée à la parodontite, une anamnèse générale soignée est nécessaire. Les informations obtenues permettent de décider du plan de traitement.

L’examen de base fournit des informations générales sur le patient et tient compte de tous les facteurs pouvant influencer le cours de la maladie ou du traitement. En font partie notamment les paramètres cliniques, la situation radiologique du parodonte ainsi que le bilan de l’hygiène bucco-dentaire. À partir des informations collectées, il est alors possible de définir un plan thérapeutique sur mesure.

Bilan clinique

Quel est le degré de gravité de la maladie déterminé à l’aide de l’indice de saignement, de la mobilité dentaire, de la profondeur de sondage et de la perte d’attache ?

Bilan radiologique

Comment sont identifiées la perte osseuse et l’atteinte de furcation sur l’orthopantomogramme (OPT) ? Toutes les dents sont représentées avec des clichés séparés.

Un dentiste montre une radiographie à sa patiente

Hygiène bucco-dentaire

Le patient soigne-t-il correctement ses dents ? Pour établir un bilan de l’hygiène bucco-dentaire, il est possible de déterminer l’indice de plaque dans l’espace proximal et l’indice de saignement dans le sillon.

Généralités

Quelles sont les autres maladies du patient (diabète sucré, ostéoporose, VIH, maladies cardiovasculaires, prothèse articulaire, etc.) ? Le patient prend-il des médicaments dont il faut tenir compte pour la planification du traitement (antiagrégant plaquettaire, antidépresseurs, immunosuppresseurs, etc.) ?

Bilan microbiologique

Quel est l’impact des bactéries parodontopathogènes ? Une analyse des germes marqueurs avec micro-IDent® ou micro-IDent®plus le met en évidence. La composition de la flore sous-gingivale est une donnée qui permet dès ce stade d’établir un plan de traitement basé sur la biologie infectieuse. Le résultat de l’analyse peut aussi servir de support pour présenter au patient sa situation personnelle et insister sur la nécessité d’une bonne hygiène bucco-dentaire.

Antécédents familiaux

Existe-t-il une prédisposition familiale pour les maladies parodontales ? Pour répondre à cette question, il convient d’interroger le patient et d’effectuer une analyse du risque individuel d’inflammation avec le test génétique GenoType IL-1.

Particularités

Existe-t-il d’autres facteurs de risque ? Par exemple tabagisme, stress, sécheresse buccale, allergies ? Un questionnaire ou un entretien avec le patient permettent de définir ces facteurs.