Traitement chirurgical de la parodontite

L’objectif principal du traitement chirurgical est l’élimination de la plaque pathogène des régions dont l’anatomie complique l’accès ainsi que l’obtention de la morphologie requise pour un contrôle optimal de la plaque.

Si les objectifs thérapeutiques n’ont été atteints que partiellement voire pas du tout avec le traitement non chirurgical, une procédure chirurgicale est à envisager. Le but de la chirurgie parodontale est en premier rang un nettoyage simplifié de la surface radiculaire sous contrôle visuel. Par ailleurs, les poches de tissus mous et endo-osseuses peuvent être supprimées par résection chirurgicale ou les défauts résultant des techniques régénératives peuvent être comblés ou régénérés. Le but recherché est le rétablissement d’une morphologie physiologique. En cas de poches très profondes par exemple ainsi que de lésions osseuses marquées ou encore d‘atteinte de furcation, une élimination satisfaisante de la plaque n’est souvent possible qu’après une ouverture de la région concernée. Un traitement adjuvant basé sur une analyse microbiologique (tests micro-IDent® ou micro-IDent®plus) avec une antibiothérapie systémique permet une réduction des germes, même des bactéries localisées dans les tissus mous plus profonds et à l’extérieur du sillon.